Super-Menteuse frappe encore : Valérie Pécresse annonce la hausse des tickets de métro pendant les JO de Paris

pecresse

C’était une des promesses des Jeux olympiques de 2024 : la gratuité des transports pour les détenteurs de billets. C’est tout le contraire qui va advenir : pendant les JO, les prix vont radicalement augmenter pour tout le monde.

Qu’il est doucement ironique de relire, aujourd’hui, le dossier de candidature de Paris pour les Jeux olympiques de 2024. Partout il y est question de « gratuité des transports en commun pendant toute la période des Jeux », avec, il ne faut pas rêver non plus, une petite astérisque au contrat : « Tous les détenteurs de billets pourront voyager gratuitement sur l’ensemble du réseau d’Île-de-France le jour de la compétition concernée ». On était alors en 2017 et l’ambition était grande, peut-être même démesurée : donner « un accès gratuit au meilleur système de transport en commun du monde »… Trop beau, trop gros, et dire qu’on y a cru.

Car aujourd’hui, il faut passer l’épreuve des faits. Et c’est là que ça se gâte. Finies les belles promesses, place au principe de réalité. Et Valérie Pécresse d’annoncer, ce 27 novembre, dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, que la fête n’aura pas lieu :

« À l’occasion des JO, Île-de-France Mobilités va augmenter considérablement son offre de transports. Il n’est pas question que les Franciliens paient ce coût. Alors nous allons créer un nouveau pass, le Pass Paris 2024 qui permettra aux visiteurs de se déplacer dans toute l’Île-de-France. Il coûtera 16 euros par jour. C’est le juste prix. Jusqu’à 70 euros par semaine. Et le ticket de métro passera à 4 euros, le ticket de train et de RER à 6 euros. Et tout cela du 20 juillet au 8 septembre. »

Les abonnés ne seront donc pas impactés. Mais quid des Franciliens qui se déplacent avec des tickets de métro ? Valérie Pécresse leur a trouvé une solution de derrière les fagots : « Pour les voyageurs occasionnels, nous leur recommandons d’acheter avant le 20 juillet leurs titres de transport ». Problème, pour ce faire – les tickets de métro ayant été dématérialisés il y a peu –, il faut donc les charger sur une carte Navigo Easy dont le maximum est fixé à 30 tickets. Or, du 20 juillet au 8 septembre, il y a 51 jours.

C’est la douche froide. Déjà que la promesse de voir les lignes 15, 16 et 17 terminées à temps pour les JO ne sera pas non plus tenue.

Faut-il s’étonner ? Pas vraiment.

Refaisons ensemble l’historique des prix dans les transports franciliens depuis que Valérie Pécresse est à la présidence de la région (et donc à la tête d’Île-de-France Mobilités) :

  • décembre 2015 : « Moi, Je maintiendrai le Pass Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d’achat des Franciliens », promet la candidate Valérie Pécresse.
  • été 2016 : le Pass Navigo à 73 euros.
  • 1er août 2017 : le Pass Navigo à 75,20 euros.
  • 12 décembre 2022, Lettre de Valérie Pécresse aux abonnés Navigo : « Pour vous, abonnés au Navigo, j’ai réussi à contenir cette hausse à 84,10 euros au lieu de 100 euros. »
  • janvier 2023 : le Pass Navigo à 84,10 euros.
  • octobre 2023 : « En gros, on s’engage à ne pas augmenter le Navigo de plus de deux euros par mois chaque année », explique Valérie Pécresse à l’issue d’un conseil d’administration d’Ile-de-France Mobilités.
  • janvier 2024 : le Pass Navigo à 86,40 euros.

Combien de temps avant que ce fameux Pass Navigo atteigne la barre des 100 euros ? Le coût du ticket de métro, ça à l’air anodin, mais c’est le motif de nombreuses révoltes populaires dans l’histoire récente : au Brésil en 2013 ; au Chili, en 2019 ; en France en 2030 ?

1 commentaire

  1. Hawax le 29 novembre 2023 à 13:02

    Oui mais vous savez la gauche et la droite c’est pareil, c’est pour ça que ce n’est pas la peine d’aller voter et qu’il vaut mieux laisser la bourgeoisie francilienne choisir tranquillement ses édiles. D’ailleurs dans le fonds tout ça est essentiellement la faute des 35 heures et du Coran, et les classes laborieuses doivent se méfier de ceux qui ne leur promettent pas des 4×4 et des rendements immobiliers de +100 % sur 25 ans. Tous savent que la richesse d’une nation se mesure à la profondeur du compte d’épargne de la bourgeoisie entrepreneuriale. Et surtout ne mélangez pas la politique et le sport, même si vous voyez un élu de la nation déguisé en bonnet frégien ou en podium olympique. Alors tous comme le pass navigo ! Altius, fortius, citius….Surtout altius en fait…..Et n’oubliez pas de rester chez vous pendant les dimanches électoraux…..De toute façon ça ne change rien….

Laissez un commentaire