Loi Immigration adoptée « sans les voix du RN » : une première que la Macronie n’assume pas

assembléeXrn

La loi de Gérald Darmanin, écrite par les LR et validée par le RN, est bel et bien l’incarnation d’un tournant dans la Macronie. Analyse de tous les scrutins solennels sur un texte de loi de la 16ème législature.

Le saviez-vous, la loi Immigration aurait été « votée sans les voix du Rassemblement national », aux yeux de la Première ministre Élisabeth Borne. C’était le « défi » que s’était lancé Emmanuel Macron : hier, mardi 19 décembre, à quelques heures du vote, le Président aurait envisagé de demander une deuxième délibération aux parlementaires si le texte passait grâce aux voix du RN.

À l’annonce des résultats du scrutin, la Macronie – et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin en premier – a poussé un ouf de soulagement : si l’extrême droite n’existait pas, il y aurait donc 88 députés en moins et, par ce truchement fantasmagorique, la majorité serait acquise à la majorité présidentielle.

Or, dans les faits, le RN est bien là, il a bien voté d’une seule voix la loi Immigration et si jamais Marine Le Pen en avait décidé autrement, le texte ne passait pas.

C’est une première. D’habitude, le parti présidentiel – Renaissance – est dépendant de ses alliés du MoDem et d’Horizons, mais aussi de quelques voix grappillées çà et là (surtout chez Les Républicains). Cette fois-ci, face aux défections de son propre camp, la Macronie n’avait pas d’autre choix, pour voir son texte adopté, que de « l’offrir sur un plateau d’argent » à l’extrême droite. C’est donc chose faite.

En moyenne, comment vote l’Assemblée ?

Pour mieux comprendre de quelles marges de manoeuvre dispose l’exécutif, nous avons analysé tous les scrutins solennels sur un texte de loi de la 16ème législature. 27 scrutins solennels (merci les 23 utilisations du 49.3 !) que l’on peut détailler ainsi : 

  • 9 où la Macronie a été majoritaire à elle seule1
  • 15 où la Macronie a eu besoin des voix des députés LR2
  • 1 où la Macronie a eu besoin des voix des députés LR, LIOT et socialistes3
  • 1 où la Macronie a perdu4
  • 1 où la Macronie a eu besoin des voix du RN : la loi Immigration.

En moyenne sur ces votes, il y a 480 députés dans l’Assemblée : 324 votent « pour », 38 s’abstiennent et 118 votent « contre » – soit une majorité absolue moyenne à 222 voix. Il manque donc, en moyenne, 10 voix à la majorité présidentielle pour faire voter ses textes de lois.

Et qui sont les principaux fournisseurs de voix ? Le RN, qui fait cartons pleins sur 17 de ces 27 scrutins solennels (50 votes « pour » en moyenne) et les LR (42). Les plus grands abstentionnistes sont les socialistes (10) et les principaux opposants, La France insoumise, loin devant les autres, avec une moyenne à 59 voix « contre ».

Mais après, on peut toujours mettre des œillères et dénoncer « l’alliance des extrêmes »… Les faits, eux, sont comme les Macronistes : bourrus et têtus.


  1. la proposition de loi portant mesures pour bâtir la société du bien vieillir en France (23/11/23) ; le projet de loi visant à sécuriser et réguler l’espace numérique (17/10/23) ; le projet de loi relatif à l’accélération de la reconstruction et de la réfection des bâtiments dégradés ou détruits au cours des violences urbaines survenues du 27 juin au 5 juillet 2023 (20/07/23) ; la proposition de loi visant à renforcer l’accompagnement des élus locaux dans la mise en œuvre de la lutte contre l’artificialisation des sols (27/06/23) ; le projet de loi visant à donner à la douane les moyens de faire face aux nouvelles menaces (21/06/23) ; la proposition de loi visant à renforcer la prévention et la lutte contre l’intensification et l’extension du risque incendie (17/05/23) ; le projet de loi de finances rectificative pour 2022 (08/11/22) ; le projet de loi de finances rectificative pour 2022 (04/08/22) ; le projet de loi de finances rectificative pour 2022 (26/07/22) ↩︎
  2. le projet de loi pour le plein emploi (10/10/23) ; le projet de loi relatif à l’industrie verte (21/07/23) ; le projet de loi organique relatif à l’ouverture, la modernisation et la responsabilité du corps judiciaire (18/07/2023) ; le projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de la justice 2023-2027 (18/07/23) ; le projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2024 à 2030 et portant diverses dispositions intéressant la défense (07/06/23) ; la proposition de loi maintenant provisoirement un dispositif de plafonnement de revalorisation de la variation annuelle des indices locatifs (31/05/23) ; le projet de loi relatif à l’accélération des procédures liées à la construction de nouvelles installations nucléaires à proximité de sites nucléaires existants et au fonctionnement des installations existantes (16/05/23) ; la proposition de loi visant à protéger les logements contre l’occupation illicite (04/04/23) ; le projet de loi relatif aux jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 (28/03/23) ; le projet de loi relatif à l’accélération des procédures liées à la construction de nouvelles installations nucléaires à proximité de sites nucléaires existants et au fonctionnement des installations existantes (21/03/23) ; le projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de l’intérieur (07/12/22) ; le projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de l’intérieur (22/11/22) ; le projet de loi portant mesures d’urgence relatives au fonctionnement du marché de travail en vue du plein emploi (11/10/22) ; le projet de loi portant mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat (03/08/22) ; le projet de loi portant mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat (21/07/22) ↩︎
  3. le projet de loi relatif à l’accélération de la production d’énergies renouvelables (10/01/23) ↩︎
  4. le projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2023 à 2027 (25/10/22) ↩︎

11 commentaires

  1. Lucien Matron le 21 décembre 2023 à 09:42

    De fait, il y a une alliance objective de la Macronie avec LR et RN , la frontière entre Les Républicains et le Rassemblement National étant de plus en plus poreuse. Cette alliance de l’extrême centre a l’extrême droite a un ennemi commun, la NUPES au sein de laquelle les insoumis et les communistes sont les plus ciblés. Les éléments ci-dessus sont particulièrement significatifs.
    Pour faire barrage à l’extrême centre et à l’extrême droite, il n’y a pas d’autre voie que celle du rassemblement à gauche, sans aucune exclusive : écologistes, socialistes, communistes, insoumis, et citoyens apparentés. Il est urgent de faire l’effort, sur soi-même, pour tenir cette ligne.

    • Le Celte le 22 décembre 2023 à 00:46

      La gauche était contente de faire échoué la première loi qui était édulcorée.
      La deuxième est plus stricte mais pas encore assez. Ils ont du mal à se rendre compte qu’ils ont été les idiots utiles.
      Leurs menaces de ne pas respecter la loi va provoquer l’effet contraire cela va inciter des citoyens à voter RN .
      S’ils cherchent le chao s’est un mauvais choix dans certaines régions il y a des personnes qui sont dans l’ombre et qui attendent que cela pour profiter du bordel.
      Même les forces de l’ordre ont du mal à savoir quelque chose sur eux.
      Par contre dans mon département les choses évolues des citoyens commencent à agir contre l’immigration, et les LFI et ceux de la CGT sont menacés avec leur nom écrit sur des murs.
      Le point de non retour est franchi depuis les émeutes. Les locaux veulent faire dégager les racisés et les maghrébins ils considèrent ces gens comme des indésirables. Et cela ne va pas se calmer par ce qu’ils sont très rancunier.
      Les politiciens commencent à s’inquièter et ne savent pas comment faire.
      Les irréguliers et les soit disant mineurs isolés vont devoir partir et les asso pro immigrés ne pourront rien faire.
      Je ne suis pas étonné de la situation ce n’est que le début .

    • Bdpif le 22 décembre 2023 à 13:32

      Bonjour !
      Merci pour votre commentaire.

      Cette histoire de rassemblement à Gauche n’à qu’un seul but:
      Qu’il n’y ait qu’une seule candidature aux prochaines élections présidentielles, et sue tout les partis de Gauche s’unissent pour soutenir Jean Lux Melenchon en tant que candidat unique de la Gauche.

      En 2017, Jean Luc melenchon se présente:
      Second tour Macron Lepen

      En 2022 Jean Luc melenchon se présente:
      Second tour Macron Lepen

      Et bien sur jamais aucun appel au vote à voter Macron contre Lepen.
      C ‘est vous dire a quel point Lepen n’a pas une si grande importance pour la Gauche de la Gauche.

      La nouvelle super stratégie ( Niveau Maternelle sup) pour 2027 serait: On s’unit, personne ne se présente à Gauche pour laisser tout les electeurs de Gauche ne voter que pour un candidat unique: Jean Luc Melenchon.
      Pour soi disant faire barrage à Lepen.
      C ‘est du populisme.

      Moi je suis de Gauche, mais quand même pas idiot.

      Je ne peux laisser Jean Luc Melenchon au pouvoir.
      Il est incompétent.
      Vous voulez des exemples ?
      Il est pour les pauvres et les ouvriers, mais c ‘est quand même un millionaire avec gros salaire.
      N’importe qui de la vrai Gauche, aurait donné tout ses biens pour faire des actions caritatives ou autres au nom de ses valeurs de la gauche de la Gauche.
      Lui non, encore plus Gauche Caviar que le PS d’autrefois.

      Il est pour la démocratie ?
      Bouf, il n’est même pas capable de l’appliquer dans son parti.

      A l’internationale il serait pour les valeurs humanistes de Gauche ?
      Ben, c ‘est un antiUSA complet au point de soutenir tout leurs ennemis, come Poutine ou Assad en Syrie.
      C’est ultra dangereux de le mettre chef des armées.

      Economiquement ?
      Bof, il a tout ses réseaux sociaux chez les américains.
      Ils ont essayé de faire un « Media » géré par Shikirou.
      Un désastre économique et social.

      Donc même tout seul après avoir éliminé tout ses adversaires de Gauche, il ne pourra passer en 2022, même pas le second tour.
      Par contre la Lepen, elle, y sera.

      Bon allez, contre Le Pen il est temps que la Gauche se rassemble et se réunisse pour un candidat unique, DEMOCRATIQUEMENT ELU PAR LES MILITANTS DE GAUCHE.
      (Et ca n’arrivera pas, car Jean Luc Melenchon refusera)

      Donc contre le Faschisme et Lepen, MILITONS POUR UN VOTE DEMOCRATIQUE DES MILITANTS DE GAUCHE POUR CHOISIR UN CANDIDAT POUR 2027.

      • HLB le 23 décembre 2023 à 00:35

        En résumé de votre (long) message, que doit on retenir ? Au PC, du moins chez les partisans de Roussel, le problème essentiel et prioritaire, pour la gauche, serait de combattre…. qui ? Macron ? Surement pas, les roussellistes ont renoncé depuis bien longtemps à l’attaquer: on n’insulte pas l’avenir !
        La seule obsession de Roussel et de ses partisans est de casser…. la Nupes, et surtout la FI, le Mal Absolu. « Vade Retro, Satanas ! »
        Bizarre, c’est la même ritournelle, sur le reste de l’échiquier politique. C’est vrai que le danger immédiat pour la France, que dis je, pour l’Europe, voire pour le monde entier, c’est la FI !
        L’opération de diabolisation de ce mouvement ne manque décidément pas de petites mains !

        • Talou le 23 décembre 2023 à 19:58

          Merci HLB! j’allais répondre mais bien plus méchamment que vous, car il fait de l’anti Mélenchonisme pur et semble ne pas avoir lu l’Avenir en Commun (…ou pas avoir compris ^_^) ni se souvenir que le programme est d’instaurer une Constituante, et que les Insoumis ne sont pas des « têtes pleines d’eau » qui se laisseraient mener par le bout du nez par un chef à plumes…
          Merci Mr Le Clerc pr cet article!

      • Lucien Matron le 23 décembre 2023 à 06:29

        C’est exactement ce qu’il ne faut pas dire, écrire ou faire, c’est à dire lancer des invectives, formaliser des exclusives, et en définitive diviser l’électorat de gauche. Je ne suis ni LFI, ni Mélenchoniste, ni encarté dans un quelconque parti. Dans chaque organisation politique de gauche, il y a de bonnes idées à développer, des personnalités intéressantes. Roussel, Autain, Ruffin, Chassaigne, Tondelier, Faure, Vallaud-Belkacem, etc…et Melenchon font partie de ces personnalités politiquement intéressantes. Il faut reconnaître à chacun ses qualités et ses défauts… Et ils en ont tous. Il faut également avoir l’humilité de reconnaître certains éléments : sans Mélenchon, la gauche serait morte. Sans la NUPES, beaucoup d’élus de gauche ne seraient pas en poste, à l’Assemblée, au sénat ou dans les territoires. Je lis que dans la pétition publiée dans le journal l’´Humanité, Appel a ne pas promulguer la Loi immigration , on retrouve tous les leaders ci-dessus, et quelques autres, rassemblés sur cet appel. C’est un premier pas, il est possible d’en faire un deuxième puis un troisième….C’est dans la mobilisation et l’action des forces de gauche qu’il sera possible de reconstruire quelque chose…Mais arrêtons les chamailleries superfétatoires et stériles. Un peu de bienveillance, de recul et de hauteur politique, s’il vous plait.

        • HLB le 23 décembre 2023 à 15:18

          D’accord ! Mais vous noterez que notre ami bdpif n’est pas franchement en phase avec ce que vous prônez.
          Bon Noel.

        • Talou le 23 décembre 2023 à 19:59

          + 1!

      • Mackno le 26 décembre 2023 à 10:38

        Waouw.
        Votre niveau d’analyse est impressionnant.

        Non, je déconne.
        Vous êtes vraiment ridicule.
        Si vous voulez, on peut vous donner une pelle et un seau, vu le niveau bac à sable.

        JLM incompétent parce que « il est pour les pauvres et les ouvriers, mais c’est quand même un millionnaire avec un gros salaire »…

        Lol.
        Et ça donne des leçons de stratégie politique…

      • Mackno le 26 décembre 2023 à 10:41

        Je précise certains éléments :
        – non, vous n’êtes pas de gauche
        – si, vous êtes idiot

        Voilà.
        Si ça peut vous rendre service.

  2. Lucien Matron le 27 décembre 2023 à 06:44

    Il serait sage, même si souvent nous n’en avons pas envie, de ne pas répondre par de l’humour qui n’en est pas. Tout partisan de l’union à gauche sans exclusive, la seule susceptible de battre électoralement, l’alliance des droites, ne peut s’exprimer que dans le respect . Celles et ceux qui ne sont pas d’accord avec la stratégie d’union à gauche, pour quelque raison que ce soit, se trompent, tout autant que certains électeurs qui sont passés de la gauche vers la droite.
    La stratégie est donc de les convaincre qu’ils sont dans l’erreur, ce qui n’est évidemment pas simple. La pédagogie de l’erreur ( on apprend de ses erreurs! suppose également de la dignité. Face à ce défi stratégique, il est indispensable de poser des jalons pour éviter la déploration, l’inaction ou pire l’abstention. Ancien prof de maths, lorsque certains élèves objectaient de «  ne pas aimer les maths » , pour justifier leurs médiocres résultats, je ne me moquais pas ou je ne disais pas, tu te trompes, je disais «  sans doute, parce personne ne vous a appris à aimer les maths »….Et de reprendre ensuite la démonstration sous une autre forme. La force profonde de la conviction de ce qui est juste peut renverser des montagnes. La brutalité du monde et l’indignité de certains, ne doivent pas nous faire perdre le cap, celui de l’indispensable rassemblement des gauches pour gagner

Laissez un commentaire