Un joint pour le gouvernement

Anti-social, anti-écolo, anti-libertés publiques… Ça commence à faire beaucoup pour la Macronie. Après l’inscription de l’IVG dans la Constitution et la loi sur la fin de vie, le gouvernement chercherait un nouveau « marqueur » qui ne les fasse pas pencher toujours plus à droite. Certains pensent donc… à la légalisation du cannabis. Chiche ? En attendant que ce jour advienne, on se remémore avec délectation les récentes déclarations de messieurs Dupont-Moretti et Darmanin : « Le pétard du samedi soir a le goût du sang séché sur les trottoirs » ; « C’est celui qui fume son joint et qui prend son rail de coke, parfois dans les beaux quartiers, qui fait naître ces règlements de compte ».

2 commentaires

  1. HLB le 1 avril 2024 à 14:27

    « Le rail de coke, dans les beaux quartiers ». Darmanin et Dupont-Moretti feraient ils une allusion perverse aux habitudes de leur Seigneur et Maitre de l’Elysée ?
    Les « règlements de compte », auxquels ils font allusion, semblent être, avant tout, politiques !

  2. HLB le 1 avril 2024 à 17:02

    A propos de la prétendue loi sur la fin de vie (IVV: interruption volontaire de vie/vieillesse), aucune illusion à se faire: ce ne sera pas une réelle loi de liberté. Un simple toilettage–à peine– de l’horrible loi Clays-Léonetti.
    L’avis des principaux intéressés sera quantité négligeable, comme sur tous les sujets. Depuis quand les malades et mourants auraient leur mot à dire, dans le système libéral/capitaliste ? Les seuls à décider seront les commissaires du peuple locaux, délégués par la Macronie. Surtout dans les EHPAD privés , genre Orpéa, Korian et autres bandits. Tant qu’on peut tirer le pognon des gens, on se fiche bien qu’ils aient envie de partir !!

Laissez un commentaire