Vivement le troisième mandat !

Vivement le troisième mandat !

L’actuel président de la République, réélu en 2027 ? Impossible n’est pas Macron !

Quand j’ai écrit cet article faisant l’hypothèse que notre Président trouverait bien un moyen de rester au pouvoir jusqu’à la fin des temps comme le Tsar Vladimir, je me disais que j’étais bête et méchant. Car, comment y arriver, en évitant, si possible, un coup d’État du 2 décembre 1851 comme Louis-Napoléon Bonaparte ? Quel démocrate, républicain, soutien de la Loi, oserait trouver un artifice tordu pour rester au pouvoir à tout prix ? Ce serait assez gonflé après l’utilisation plus que limite des différents articles de la Constitution pour faire adopter la réforme des retraites. C’est donc ab-so-lu-ment impossible et le Président n’y pense même pas !

Mais voilà-t-y pas que ses amis y pensent pour lui ! Richard Ferrand vient de se lamenter dans un entretien au Figaro sur la limitation des mandats présidentiels appelant, comme le disent carrément Le Huffington Post « à modifier la Constitution pour autoriser un troisième mandat présidentiel », ou Le Midi Libre à « rendre possible un troisième mandat pour Emmanuel Macron ».

Comme Richard Ferrand dit « regretter tout ce qui bride la libre expression de la souveraineté populaire » on comprend aisément que le nouveau mandat présidentiel sera différent et que le Président écoutera les prochains millions de manifestants, c’est sûr ! Comme il fustige « la limitation du mandat présidentiel dans le temps, le non-cumul des mandats, etc… Tout cela corsète notre vie publique dans des règles qui limitent le libre choix des citoyens. Ça affaiblit notre vie politique en qualité et en densité, et la rend moins attractive », on comprend aussi que, après avoir utilisé la Constitution dans tous les sens pour faire adopter la réforme des retraites sans le vote des députés, ce qui rend sûrement la vie politique plus attractive, on peut s’attendre à ce que contourner « les règles » qui « corsètent notre vie publique » devienne du grand art et suscite l’admiration de tous (on a toujours un peu d’indulgence pour les belles arnaques).

Donc, pas de souci, chérissons la Constitution quand ça nous arrange, changeons-la quand elle ne nous arrange pas, faisons tout ce qui nous sert et surtout osons tout : foin des pudeurs de jouvencelle ! Et élevons une statue au génial Vladimir Poutine qui a trouvé comment rester au pouvoir jusqu’à sa mort !

Mais un doute affreux m’étreint : et si Richard Ferrand avait lu mon article qui lui avait donné l’idée de son troisième mandat ?! Allons bon, j’ai peut-être tué la République !

Laissez un commentaire