L’union est un combat et une culture

L'union est un combat et une culture

La Nupes va-t-elle partir divisée aux élections européennes ? Le scrutin est dans neuf mois et, d’ici là, le débat agite la gauche. Pour Clémentine Autain, la coopération vaut mieux que la compétition.

Avec les insoumis, nous avons la conviction que l’union aux élections européennes est le meilleur chemin pour gagner en 2027. D’ailleurs, les sondages le montrent, le peuple de gauche et des écologistes plébiscite une liste de la Nupes aux européennes. Benoît Hamon, Sandrine Rousseau, Jérôme Guedj ou encore Elsa Faucillon traduisent cette aspiration dans leurs prises de position. En défrayant la chronique avec son annonce aux « Amfis » à Valence, Ségolène Royal a le mérite de poser le débat sur l’union à l’échelle du grand public.

Lire aussi → Liste Nupes aux européennes : une fausse bonne idée ?

Une course contre la montre est engagée avec l’extrême droite et la Macronie. Il faut prendre la mesure de la tripolarisation du champ politique qui change la donne par rapport au clivage classique droite/gauche des décennies précédentes. Divisés, nous n’avons aucune chance d’être devant. Nous laissons ainsi le champ libre à nos adversaires. Bien sûr, nous pourrons toujours faire des additions mais cela n’aura pas la même force qu’un chiffre nous plaçant dans le jeu avec les adversaires macronistes et RN. Ensemble, nous pouvons marquer le paysage politique en arrivant en tête au soir des élections européennes.

Pour faire vivre la Nupes, l’ancrer dans une réalité militante et l’affirmer dans le pays, rien de tel que de mener campagne ensemble. A contrario, partir séparément favorise la distinction par l’auto-affirmation des composantes de la Nupes. La compétition électorale amène logiquement chaque liste à chercher à se distinguer des autres, ce qui renforcera les lignes de clivage au lieu de conforter le commun. La coopération vaut mieux que la compétition pour faire vivre l’union.

Si nous voulons gagner en 2027, se mettre d’accord sur l’Europe est une étape importante pour être crédibles aux yeux des Français comme coalition capable de gouverner. Se présenter séparément, c’est contribuer à entretenir l’idée de visions divergentes sur l’Europe. Or le programme Nupes des législatives de 2022 comporte une base sérieuse pour un discours commun sur l’Union européenne.

« La Nupes ne peut vivre que si elle sait tenir l’équilibre entre cohérence et pluralisme. »

Enfin, LFI propose aux Écologistes la tête de liste, ce qui constitue un pas important pour construire l’alliance de 2024. C’est aussi une façon de faire vivre le pluralisme de la Nupes.

Ces convictions posées, je ne suis ni sourde, ni aveugle : l’hypothèse du rassemblement aux européennes a du plomb dans l’aile. J’ai bien vu qu’un vote sur l’orientation d’EELV avait eu lieu, avec un résultat net. J’ai bien noté que le PCF s’engageait pour partir seul avec une tête de liste déjà désignée. J’ai bien lu l’interview d’Olivier Faure dans Libération, qui se dit résolu à une liste autonome du PS.

Les unionistes dont je suis continuerons à chercher à convaincre. Et, quoiqu’il arrive, il nous faudra continuer à agir pour le rassemblement, remettre l’ouvrage de l’union sur l’établi. Car nous n’avons pas le droit de rater l’étape décisive de 2027. Parce que l’extrême droite menace de prendre le pouvoir. Parce que le climat et les plus fragiles d’entre nous ne supporteraient pas un quinquennat supplémentaire de politique anti-sociale, de folie productiviste et consumériste, de régressions démocratiques. Parce que, dans le cadre de la tripolarisation, l’union à la présidentielle est essentielle pour franchir le seuil du premier tour et ouvrir la voie du progrès humain.

Les difficultés du mouvement social, de la mobilisation citoyenne et même du Parlement à obtenir la moindre victoire, le moindre compromis avec le pouvoir en place disent l’urgence à construire l’union politique et populaire capable de gagner. En tant que forces et responsables politiques, notre devoir est de bâtir le cadre et le discours qui vont susciter l’espoir, l’adhésion du grand nombre, la victoire électorale.

Pour y parvenir, nous avons besoin de renforcer la Nupes. Ses espaces de discussions et de prise de décisions. Son ancrage territorial, partout en France. Son lien avec les acteurs/trices du monde du travail et de la création. Sa capacité d’initiative et sa visibilité pour le grand public.

La Nupes ne peut vivre que si elle sait tenir l’équilibre entre cohérence et pluralisme. Si nous n’apparaissons pas comme une force suffisamment homogène sur l’essentiel, avec un cap commun bien identifié, alors nous aurons du mal à convaincre. Si nous sommes un bloc monolithique, incapable de faire vivre notre diversité qui est une richesse, alors nous perdrons en rayonnement et en attractivité. L’union n’est pas seulement un combat, elle est une culture.

La France insoumise, qui a initié la Nupes et en est le fer de lance, a une responsabilité majeure pour rendre possible la pérennité de notre rassemblement. Le rapport de force ne peut pas être l’alpha et l’oméga des relations entre alliés au sein de notre coalition. Les partenaires de LFI, dont chacun aura compris la volonté de modifier les équilibres politiques de la Nupes à leur profit, ont aussi une responsabilité : ne pas sacrifier l’union sur l’autel de l’affirmation de leur identité. Si la Nupes se fracassait, toutes les composantes en paieraient le prix fort. Et les premières victimes seraient les Français.es.

25 commentaires

  1. Thierry H le 28 août 2023 à 16:22

    Vu ces amfis catastrophiques pour la LFI :[[ Médine plus Royal tête de liste qui il y a 3 ans était favorable à envoyer l’armée contre les gilets jaunes et qui disait que  » çà leur fera un souvenir » vis à vis de lycéens humiliés à genoux qui luttaient contre Parcours Sup , Marie Toussaint huée , être anti abaya = être islamophobe voire raciste ]] JE NE VOTERAI PLUS LFI ( cela aurait été ma huitième fois après 2017 , 2019 , 2022 ) Je refuse ENFIN de voter pour des gens qui insultent le prof laicard que je suis , mon universalisme scientifique et mathématique qui m’ a convaincu que les religions de toute nature sont contre le progrès humain et les droits des femmes – La dérive identitaire que prend LFI est très inquiétante : en soi LFI est devenu un Reconquête de gauche , l’exacte autre face de cette mauvaise pièce relativiste – En conséquence aussi je ne voterai pas pour une liste NUPES vu l’emprise par harcèlement politique ( que soutient Mme Autain donc quel paradoxe) de LFI sur celle – ci j’irais voter ailleurs pour une gauche républicaine ou une liste souverainiste hors extrême droite – Je ferai clairement campagne contre LFI Mme Autain vous n’ avez pas intégré le NPA à juste titre mais vous constaterez que c’est la ligne du NPA qui a infiltré LFI ( voir l’institut la Boétie , l’invitation d’une syndicaliste SUD EDUC très proche du PIR parti des indigènes de la république) J’espère que ce scrutin aura un mérite : mettre LFI en dessous de la barre des 5% pour faire comprendre par la claque le suicide stratégique de la ligne identitaire de ce mouvement depuis 2019 … En tout cas je ferai campagne pour , auprès de mes proches des catégories populaires aux citadines ! AUCUNE VOIX NE DOIT ALLER A LFI en juin 2024 – il y va de la survie de la gauche et pour 2027 du maintien de nos acquis sociaux LFI est devenu par terrible effet miroir le moteur idéologique de l’extrême droite Marine LePen n’ a plus besoin de faire campagne LFI le fait pour elle

    • HLB le 30 août 2023 à 13:18

      A propos d’Amfis catastrophiques, ceux de cette année ne sont pas mal. Mais, l’an dernier, la direction de la FI avait fait fort en invitant 3 ministres macronistes (Olivia Grégoire, Marlène Schiappa, Clément Beaune)+ « 1 sarkozyste (donc macroniste) offerte pour 3 ministres achetés », en la personne de Mme peines planchers Rachida Dati.
      On sait rigoler, apparemment, aux Amfis !
      Par contre, la direction actuelle de la FI, qui invite ce genre de personnes « par souci d’ouverture » ne convierait, pour rien au monde, par exemple Florian Philippot, avec qui on a, pourtant, bien plus de points d’accords qu’avec les 4 libéraux euro gagas et mondialistes précités !!

    • Nicolas Spengler le 31 août 2023 à 12:32

      Si vous êtes anti-nupes, ce qui est votre droit, pourquoi vous mêlez vous d’une discussion dont votre position vous exclut?

    • Mackno le 2 septembre 2023 à 12:38

      Vous n’avez pas la sensation d’exagérer un peu ?
      Reconquête de gauche ? Carrément ?
      Vous pouvez ne pas être d’accord avec certaines orientations, mais de là à sombrer dans le catastrophisme…

      Avez vous d’ailleurs regarder le débat avec Medine ? Histoire de vous faire votre propre opinion.

    • José Ruiz le 2 septembre 2023 à 17:23

      Cher Thierry, votre réaction aux propos « rassembleurs » de Clémentine Autain m’interpellent. Soit vous n’avez pas compris la message politique de la FI lequel à permis de constituer le groupe NUPES à l’Assemblée Nationale, ce qui m’étonne de la part d’un professeur de mathématiques féru de logique ! Soit vous avez un problème, voir un traumatisme psychologique, ou soit encore vous nous révélez votre véritable proximité avec le RN, vous en avez parfaitement le droit, auquel cas mon interpellation trouve une réponse satisfaisante. Mais en aucun cas, ce droit ne vous autorise à baver sur la FI comme vous le faite et encore moins sur Clémentine Autain.

    • San le 27 novembre 2023 à 00:25

      La solution c’est Gluksmann. Voilà une belle tête de gondole. Ben oui Rapha il arrive en fin de mandat le petit bonhomme, il ne sait pas faire grand chose à part jacter dans le poste en brassant sévère à la BHL. Dans quelques mois il va se réveiller et se dire « merde mon petit boulot de Bruxelles se termine aïe aïe aïe ». Et là hop miracle apparition en open bar de Rapha sur BFM, voire même 2 ou 3 petits tour chez Léa à la télé et à la radio de service public. Il va nous distiller une cassonade de lutte des classes façon Neuilly, de méchante finance façon Marshmallow, de partage des richesses façon Lemaire. Sans oublier le saut périlleux dit de l’Europe qui avec sa « concurrence libre et non faussée » et en fronçant grave ses gros sourcils touffus va nous protéger de la Krise, du réchauffement climatique, de l’émigration, de la mauvaise haleine de mon beau frère et des jappements insupportables du chien du voisin du 5ème. Et puis si ça ne marche pas avec la gauche, on ne sait jamais, Rapha fera comme la dernière fois, il prendra la tête de deux coquilles vides et retrouvera quand même son petit boulot.

  2. Berthelot Jacques le 28 août 2023 à 18:30

    Très juste.
    Je fais partie des gens qui s’abstiendront aux Européennes si il n’y a pas de liste d’Union.
    Pourquoi ? Parce que si il n’y a pas de rassemblement possible pour ces élections , il n’y en aura plus non plus à l’avenir.
    En dehors de la NUPES pas de salut à gauche, ou alors on donne raison aux pitoyables Joffrin et Cazeneuve.
    Si il y a quatre ou cinq listes de gauche , on peut déja imaginer les commentaires mécaniques des éditocrates:
    « Le RN ou la Macronie remporte ces élections , la gauche battue, divisée, incapable de se rassembler, car il y a trop de différences entre les partis et mouvements qui la composent pour qu’ils puissent s’unir »
    Ce qui serait vrai , est ce cela que nous avons envie d’entendre, l’annonce de nouvelles défaites , humiliations à venir?
    Faut-il lancer une pétition pour l’abstention en cas de division à gauche ?
    Cordialement

    • GALLAiS le 31 août 2023 à 12:25

      Absolument. Et oui, il faut lancer une pétition. Les électeurs de gauche réclament l’union, la Nupes doit l’entendre. Sinon, comme Macron, elle choisit la surdité.

    • Nicolas Spengler le 31 août 2023 à 12:32

      Tout à d’accord

  3. Jean pierre Dropsit le 28 août 2023 à 22:09

    Tu commence ! Avec les insoumis !
    Très déçu de ton évolution !
    On est loin de 2017 !
    Maintenant aujourd’hui je suis à mille lieux de tes combats !
    Liste unique ! Je voterai pas !
    Listes séparées avec débat contradictoire !
    OK

    • HLB le 29 août 2023 à 12:26

      Merci de relayer la bonne parole de Fabien ! « Mélenchon et Nupes, NON ! Darmanin, OUI ! »

      • DERF le 1 septembre 2023 à 18:26

        Le problème avec la FI, c’est le mensonge. Fabien Roussel n’a jamais dit oui à Darmanin. ….. Par contre Mélenchon avec Royal …..

  4. Carlos le 29 août 2023 à 12:26

    L’abstention ne fait pas les victoires !! Se laisser aller au chantage electoral en ne votant pas si pas de liste unique n’est pas à mon sens la bonne solution…on vote non pas pour une personne mais pour des idées qui nous correspondent, alors oui je voterais LFI si pas d’union et non je ne boycotterai pas si pas de liste unique car en votant je peux faire gagner une liste qui me va bien…et ainsi le faire savoir à ceux qui sont partis en cavalier seul
    (et j’ai bien du mal à suivre les communistes et surtout Fabien Roussel qui ne mérite pas d’avoir été élu député grace à la NUPES)

    • Jean pierre Dropsit le 29 août 2023 à 18:55

      Lfi et le pcf sont différents ! On le voit bien sur des sujets de fond :ex la place du nucléaire civil ou la façon de concevoir le rassemblement !
      Sur la forme aussi ! Ex jean-luc mélenchon sans rien demander à personne même pas à ses partisans se dit prêt à donner la tête de liste aux européennes à Eelv ! Quel débat collectif pour arriver à cela !
      Précision utile ! Je suis du nord et proche de la circonscription de fabien roussel !
      En 2017 il a eu contre lui un candidat lfi et un ex pcf !
      En 2022 un radical de gauche ! Et toujours l’ex pcf soutenu par la plupart des militants insoumis du secteur ! Il suffit de vérifier sur internet !
      Ça ne l’a pas empêche d’améliorer son score nettement et de battre le rn

  5. Glycère BENOÎT le 29 août 2023 à 12:34

    On ne peut pas interdire à autrui ce qu’on se permet à soi. L’union préconisée par Clémentine Autain entre les partis de son bord politique est possible pour tous les partis, selon ce qu’ils auront décidé eux-mêmes librement, sans qu’il y ait lieu d’y mettre un obstacle de principe.

    • Mackno le 2 septembre 2023 à 12:40

      Votre disque est rayé…

      • Glycère BENOÎT le 2 septembre 2023 à 15:11

        Il est nécessaire de rappeler les règles générales de la politique. Ici Clémentine Autain les oublie en avançant une tripolarisation du champ politique. Raisonner comme cela est fallacieux. Il n’y a pas de tripolarisation mais une quadripolarisaton : gauche, extrême-gauche, droite, extrême-droite. On peut aussi parler d’une bipolarisation gauche-droite, en prenant pour ligne de clivage que celle entre les alliances de partis, existantes ou possibles.

  6. DERF le 29 août 2023 à 14:19

    Tous avec Segolene Vive l’union de la carpe et du lapin.

  7. gb26100 le 29 août 2023 à 22:22

    Le retour de la tambouille politicienne !

  8. Nicolas Spengler le 31 août 2023 à 12:39

    La victoire suppose l’union. Au sein de la NUPES, les convergences sont plus importante que les divergences. On ne fera pas l’union à la veille des présidentielles ce sera trop tard. Les intérêts partisans ne doivent pas prendre le pas sur les intérêts des classes populaires. Si il n’y a pas de liste unique de la NUPES, je m’abstiendrai parce que je me reconnais dans l’union des forces de gauche et écologiste mais dans aucune de ces organisations en particulier. Et cette abstention ou ce vote nul sera la manifestation d’une colère très grande à l’égard des appareils sectaires. Le péril de l’extrême droite est trop grand pour que l’on se permette des égoïsme partisans

  9. Mackno le 3 septembre 2023 à 17:09

    Vu que vous le répétez sous presque chaque article, tout le monde sait ici que vous prônez l’alliance entre la droite et l’extrême droite.

    J’imagine que vous êtes retraité, pour avoir le temps d’écrire continuellement la même chose dans les commentaires d’un magazine dont le lectorat ne sera absolument jamais d’accord avec votre vision politique.

    Et répéter une contre vérité en boucle ne le fera pas devenir une réalité.
    Désolé pour vous.

    • Glycère BENOÎT le 3 septembre 2023 à 22:05

      Il n’y a pas de quoi. Vraiment. Votre commisération est sans objet. La pointe de morgue qui y transparaît achève de la rendre ridicule. Je ne suis nullement contrit par le spectacle que donnent la gauche et l’extrême-gauche. A mon tour d’imaginer : en faites-vous partie ? Prônez-vous l’alliance entre la gauche et l’extrême-gauche ? Vous ne répondez pas sur ce point.

      Je ne dis pas de contre-vérités. Vous ne précisez pas votre accusation. Elle tombe. Des contre-vérités c’est plutôt Clémentine Autain qui en profère avec son histoire de tripolarisation purement fantasmée.

      Je ne défends aucun parti. Simplement je n’aime pas les tartufes. Et je n’aime pas les cons.

  10. Lucien Matron le 20 septembre 2023 à 08:00

    Après les diverses universités d’été, et la fête de l’Huma, le week end dernier, chacun peut faire le constat : n’y aura pas de liste d’union pour les Européennes de 2024. Autrement dit, c’est une nouvelle défaite électorale programmée par chacune des composantes de la NUPES….Victoire assurée pour les macronistes, les républicains et l’extrême droite. Une fois de plus, ce sont les classes populaires qui vont trinquer…Les riches, les ultra riches, les rentiers, les banquiers peuvent dormir tranquilles.

  11. DLA_ le 22 septembre 2023 à 09:52

    J’aime beaucoup Mme Autain, mais je ne suis pas en phase avec une partie de son discours qui me fait penser à du BlaBla politique traditionnel. La marque LFI est grillée par accumulation de vociférations qui feront toujours fuir ¾ des électeurs qui ne veulent pas de rupture avec rien, mais seulement vivre mieux entourés de leur famille, de leurs amis et de leurs concitoyens. La Nupes est un nom idiot qui sonne ridicule pour ¾ des électeurs. ELV est associé à Sandrine Rouseau qui fera toujours fuir les ¾ des électeurs. Que cela plaise ou non ce sont les medias qui contrôlent les ¾ de l’information, alors ils rabâchent ce qu’ils veulent et ca marche. Il faut les contourner et non pas les prendre de face. Quant à la tripartition elle n’existe pas. Macron fait tirer sur la foule il n’est donc pas centriste mais de la droite autoritaire dirons-nous.

  12. Hector le 13 novembre 2023 à 23:08

    La gauche représentait 31,94% (si unité). C’est dommage !
    Un rappel :
    Emmanuel Macron a remporté 27,84% des voix
    Marine Le Pen, 23,15%
    Jean-Luc Mélenchon, 21,95%
    Eric Zemmour, 7,07%
    Valérie Pécresse, 4,78%
    Yannick Jadot, 4,63%
    Jean Lassalle, 3,13%
    Fabien Roussel, 2,28%
    Nicolas Dupont-Aignan, 2,06%
    Anne Hidalgo, 1,75%,
    Philippe Poutou, 0,77%
    Nathalie Artaud, 0,56%.

Laissez un commentaire