L’Actu des Oublié.e.s • SAISON III

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de la saison 3 du podcast L’Actu des Oublié.e.s, notre rendez-vous en terre de luttes.

Les oublié.es. Les invisibles, les précaires pris.es dans l’œil du cyclone capitaliste. Les peuples dont l’existence est menacée, celles et ceux qui lèvent le poing dans l’ombre, oublié.es des caméras et des micros. Leur résistance quotidienne, leur soulèvement spontané, leurs expériences sociales soufflent un espoir déterminé, sèment les graines des pratiques futures, s’érigent avec courage en rempart contre l’obscurantisme. Quand un peuple ou une portion du peuple retrouve sa liberté de parole, conquiert des espaces où se réunir et expérimente l’auto-organisation, la transformation sociale commence.

L’instant révolutionnaire où l’expérience sociale font dire à des millions de personnes « Nous ne reviendrons pas à la normalité ». Voilà ce que raconte l’Actu des Oublié.e.s, pour tendre et finalement soulever un espoir internationaliste face à la violence néo-libérale pour prendre soin de nous, des terres et de la diversité du vivant.

Épisode 18 • Penser loin : l’enseignement en lutte (2/2)

Suite cette semaine de notre volet sur les luttes dans l’enseignement, avec une problématique inversée par rapport au dernier épisode. Nous réfléchissons cette semaine aux pédagogies alternatives nées des luttes; en prenant en exemple l’enseignement indigène au Mexique, du Chiapas au Michoacan, puis le mouvement des forest schools dans leur branche libertaire.

Avec Julie Ricard, fondatrice de la forest school Autour du feu, et Sylvain Wagnon, maître de conférence en sciences de l’éducation à l’université de Montpellier.


Épisode 17 • À qui profite le crime ? L’enseignement en lutte (1/2)

« Les écoles publiques sont en train de mourir, et ce n’est pas de la faute des profs ; c’est de la faut des politiques qui n’ont aucune considération pour nous. » Cette phrase, prononcée par une professeure portugaise en février dernier, pourrait résumer l’une des problématiques majeures du monde enseignant en lutte. Pour alimenter une réflexion de lutte face aux grandes transformations que nos systèmes éducatifs sont en train de subir, nous partons en Argentine, puis en Hongrie, où la lutte des profs fait face depuis plus de 400 jours à des attaques répétées et violentes du gouvernement.


Épisode 16 • La guerre des graines : Convergences (2/2)

Deuxième épisode de la Guerre des Graines avec une ouverture internationale sur les luttes pour les semences paysannes. Pérennité de pratiques ancestrales ou nouvelles émergences paysannes, les méthodes pour conserver, échanger et cultiver des semences libres et reproductibles s’accordent sur une triple nécessité: organisation locale forte, développement des liens humains entre les régions et les centres urbains pour susciter des mobilisations massives, et internationalisation de la lutte pour éventuellement remporter des batailles à l’échelle législative et juridique.

Avec M. Ibrahim Sidibe, exploitant agricole et membre de la Coordination Nationale des Organisations Paysannes du Mali, Famara Diédhiou, chargé de programme Afrique de l’Ouest de l’Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique (Afsa), et Millaray Painemal, co-fondatrice de l’association nationale des femmes rurales et indigènes Anamuri et coordinatioce du réseau des femmes mapuches TrawunpuZomo de Cholchol.


Épisode 15 • La guerre des graines : Afrique de l’Ouest (1/2)

L’industrie semencière tente de profiter à la fois de la guerre en Ukraine et de la crise climatique pour accélérer l’offensive qu’elle mène sur le continent africain. Face à elle, les organisations paysannes s’organisent pour conserver ou réintroduire les systèmes semenciers communautaires. Tant à l’échelle locale en organisant formations ou foire d’échanges de graines, qu’à l’échelle globale pour tenter d’obtenir des législations favorables aux semences paysannes, il se joue là une bataille majeure pour la souveraineté alimentaire à l’échelle planétaire. Une lutte qui n’aboutira qu’en dépassant les frontières.

Avec M. Ibrahim Sidibe, exploitant agricole et membre de la Coordination Nationale des Organisations Paysannes du Mali, et Famara Diédhiou, chargé de programme Afrique de l’Ouest de l’Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique (Afsa).


Épisode 14 • Le partage des eaux

Deux semaines après le rassemblement contre les bassines à Sainte Soline, nous explorons dans cet épisode les luttes pour le partage des eaux. Dans un contexte où l’eau se raréfie, les tensions autour de cette ressource reflètent brutalement la violence de l’accaparement par certains de ce qui est indispensable à toustes. Les luttes au nom du droit à l’eau sont devenues une constante à l’échelle planétaire, ce depuis plus de vingt ans dans certaines régions, en particulier en Amérique latine. Les populations s’y auto-organisent de manière croissante pour opposer un rapport de force à la fois local et global avec les multinationales.


Épisode 13 • Israël/Palestine : relier les luttes

Les manifestations qui secouent Israël s’opposent au gouvernement composé en partie de néo-fascistes et à son train de réformes pour transformer les institutions israéliennes. Depuis douze semaines, les blocages s’enchaînent et le pouvoir de Netanyahou est de plus en plus contesté. Peut-on, toutefois, se battre pour la démocratie israélienne sans remettre en cause l’apartheid, les expulsions et l’occupation en Cisjordanie ?

Avec Thomas Vescovi, enseignant et chercheur indépendant sur la question palestino-israélienne, nous nous plongeons dans ce mouvement de contestation pour tenter d’en comprendre les enjeux, tant pour la société israélienne que dans la perspective défendue par le bloc anti-occupation de relier les luttes dans un front arabo-israélien contre la dictature.

Mise à jour au 27/03 : entre la réalisation de l’épisode et la publication de cet article, la contestation a encore pris de l’ampleur en Israël. Dimanche 26, Netanyahou a destitué son ministre de la défense, qui prenait parti contre la réforme de la Cour Suprême. En réaction, des manifestations spontanées ont éclaté dans le pays; les forces de l’ordre rejoignant par endroits le peuple – jusqu’au chef de la police de Tel Aviv. Le nouveau gouvernement néo-fasciste est plus fragile que jamais.


Épisode 12 • Défendre le soin (2/2)

Deuxième partie de notre volet Défendre le soin, durant lequel nous explorons différents contextes et différentes formes de lutte en Grande Bretagne, Espagne, Grèce, Québec et France. Comment résister à la destruction orchestrée de nos systèmes de soins ? Il est essentiel de comprendre que refuser le néo-libéralisme et son monde, c’est tenter à la fois de lutter contre les destructions qu’il provoque et inventer les outils qui nous permettent de vivre dignement. Seul un mouvement de lutte global couplé à un renforcement du lien social, nous permettra d’opposer une véritable résistance.


Épisode 11 • Défendre le soin (1/2)

À l’heure de s’opposer à une réforme des retraites qui démontre à quel point le néo-libéralisme est prêt à détruire nos vies pour son profit, L’Actu des Oublié.es consacre deux épisodes aux luttes pour des systèmes de soins dignes et respectueux tant des soignant.es que des patient.es. En quoi nos systèmes de santé physique, psychique et sociale sont volontairement sacrifiés au nom du profit, et ce dans l’ensemble du monde néo-libéral ? Comment lutter efficacement dans un secteur où faire grève peut-être complexe pour de multiples raisons ?

Avec Clémence Fourton, maîtresse de conférence en études anglophones à Sciences Po Lille, Franck Prouhet, médecin généraliste membre de Notre Santé en Danger, et Ramon Vila, éducateur spécialisé et secrétaire fédéral à Sud Santé Sociaux.


Épisode 10 • Kurdistan (3/3)

L’Actu des Oublié.es commence l’année 2023 en consacrant trois épisodes aux luttes du peuple kurde.
Le troisième épisode se concentre sur le Rojhelat, en revenant notamment sur la révolution iranienne actuelle. Comment a t-elle été nourrie par la luttes des Kurdes au Bakur et au Rojava, comment l’Iran a reconnu le Kurdistan comme inspirateur de perspectives vers une société émancipatrice et multiculturelle ?

Avec Ewin, militante kurde à Paris.


Épisode 9 • Kurdistan (2/3)

L’Actu des Oublié.es commence l’année 2023 en consacrant trois épisodes aux luttes du peuple kurde.
Le second épisode se concentre sur le Bakur et le Rojava, en se penchant sur l’idée de confédéralisme démocratique, de ses fondations théoriques à la mise en pratique; et sur les menaces qui pèsent sur la naissance de cette nouvelle organisation sociale.

Avec Adel Bakawan, directeur du centre français de recherches sur l’Irak, Boris James, maître de conférences à l’université Paul Valéry de Montpellier, et Ewin, militante kurde à Paris.


Épisode 8 • Kurdistan (1/3)

L’Actu des Oublié.es commence l’année 2023 en consacrant trois épisodes aux luttes du peuple kurde.
Ce premier épisode s’attache à explorer l’histoire du peuple kurde depuis la chute de l’empire ottoman et la division de son territoire dans quatre états-nations différents. Pourquoi cette division a t-elle mené à une persécution des Kurdes ? Comment l’opposition à l’impérialisme a marqué l’existence des Kurdes, comment les mouvements de lutte pour l’indépendance et l’autonomie se sont transformées au cours du temps pour se théoriser aujourd’hui autour du confédéralisme démocratique?

Avec Adel Bakawan, directeur du centre français de recherches sur l’Irak, et Boris James, maître de conférences à l’université Paul Valéry de Montpellier.


Épisode 7 • Pérou : soulèvement contre le coup d’État

Mercredi 7 décembre, le Pérou est secoué par la destitution de son président Pedro Castillo. Une procédure légale mais abusive lancée par un Congrès que tout oppose au peuple. Dans les régions montagneuses en particulier, celles qui avaient élu Castillo, un soulèvement d’une rare ampleur somme le Congrès de se dissoudre, réclame des élections au plus vite et exige le changement de la Constitution. Une actualité brulante et chaotique que l’on peut regarder plus globalement à l’aulne de ce qui se joue sur le continent. En Amérique latine se multiplient les faits de lawfare, c’est à dire d’écartement d’opposants politiques par la voie légale, dont Lula est l’exemple le plus connu. Un phénomène qui coïncide avec la montée d’une extrême droite manipulatrice, violente et prête à tout. D’où l’importance pour les peuples de participer aux dynamiques politiques pour établir des régimes enfin démocratiques.

Avec Maurice Lemoine, journaliste spécialiste de l’Amérique latine.


Épisode 6 • Le stade final de l’impérialisme : un avenir radicalement éco-féministe (2/2)

Deuxième partie du volet consacré à la ruée des multinationales sur le continent africain. Après avoir cherché à comprendre le système néo-colonial qui assure la toute puissance des multinationales au détriment des peuples, des écosystèmes et des perspectives de vie sur terre, nous explorons cette semaine les résistances qui s’opposent à l’empire.

Nous entendrons Amzat Boukari Yabara, auteur de L’Empire qui ne veut pas mourir. Une histoire de la Françafrique, puis Georgine Kengne Djeutane, économiste et coordinatrice de la campagne « Le droit de dire non » au sein de l’alliance africaine écoféministe Womin.


Épisode 5 • Le stade final de l’impérialisme : l’empire contre-attaque (1/2)

La COP 27 a été un nouveau révélateur de l’absence totale de volonté politique de prendre les décisions qui s’imposent en matière de réchauffement climatique. Tout en haut de la liste de ce qu’il faudrait faire tomber sans délai, l’industrie des énergies fossiles a pourtant le vent en poupe et l’impunité bravache, particulièrement sur le continent africain. Kwame Nkrumah nous avait pourtant prévenu dès 1973 : « Le néo-colonialisme aujourd’hui représente l’impérialisme à son stade final, peut-être le plus dangereux ».

En deux épisodes, l’Actu des Oublié.es surfe sur les scandales ambulants – Bolloré, Perenco et Pannier Runacher n’en étant pas des moindres – pour revenir sur les résistances qui en Afrique s’opposent aux multinationales toutes puissantes et à leurs projets écocidaires. Le premier s’attache à présenter comment le système Françafrique permet d’établir une prédation des entreprises françaises sur les ressources du continent, au détriment ses écosystèmes politiques, sociaux et naturels.

Avec Amzat Boukari Yabara, co-directeur de l’ouvrage collectif L’Empire qui ne veut pas mourir. Une histoire de la Françafrique.


Épisode 4 • Iran : Marg Bar Dictator (2/2)

Dans ce deuxième épisode sur la Révolution en cours en Iran, nous verrons comment le soulèvement de la jeunesse a gagné toutes les sphères de la société malgré une répression sanglante. Nous en évoquerons les perspectives, les victoires déjà acquises et ce qu’il symbolise au delà des frontières iraniennes, alors que certaines voix s’élèvent pour réclamer la construction d’un mouvement anti-patriarcal internationaliste, puissant et solidaire.

Avec Chahla CHAFIQ, sociologue et écrivaine, qui a publié notamment Le Rendez-vous iranien de Simone de Beauvoir, et Azadeh KIAN, sociologue, directrice du Centre d’enseignement de documentation et de recherches pour les études féministes, autrice de Femmes et pouvoir en Iran.


Épisode 3 • Iran : Jin, Jiyan, Azadi (1/2)

Depuis le 16 septembre et le meurtre de Masha Zhina Amini par la police des mœurs pour un voile mal ajusté, l’Iran se révolte. Pour saisir toute la complexité de la situation, les enjeux de ce mouvement désormais révolutionnaire et ce qu’il peut signifier pour l’internationalisme anti-patriarcal, l’Actu des Oublié.es y consacre deux épisodes. Le premier d’entre eux s’attache à étudier les causes de la révolte et à la manière dont la jeunesse iranienne concentre les rages cumulées durant 43 années de dictature.

Avec Chahla CHAFIQ, sociologue et écrivaine, qui a publié notamment Le Rendez-vous iranien de Simone de Beauvoir, et Azadeh KIAN, sociologue, directrice du Centre d’enseignement de documentation et de recherches pour les études féministes, autrice de Femmes et pouvoir en Iran.


Épisode 2 • Royaume-Uni : mouvement syndical, limites et perspectives

Cette semaine, nous partons au Royaume-Uni où des grèves d’une ampleur inédite parcourent le pays depuis la mi-juin. Malgré des victoires significatives dans certains secteurs, une puissance et une longévité inégalées depuis cinquante ans, le mouvement syndical touche ses limites quant à transporter la contestation à l’ensemble de la société britannique. Au sein des syndicats comme en dehors, on cherche alors à former d’autres organes à même de combattre efficacement les politiques outrageusement néo-libérales des gouvernements conservateurs qui s’enchainent depuis douze ans.

Avec Sarah Pickard, maître de conférences en civilisation britannique à la Sorbonne nouvelle, et Marc Lenormand, spécialiste du syndicalisme et des mouvements sociaux au Royaume-Uni et maître de conférences à l’Université Paul Valéry de Montpellier.


Épisode 1 • Liban : l’inflation gagne et la colère gronde

Le 14 Septembre à Beyrouth, Sali Hafiz pénètre dans sa propre banque, une arme factice en main, pour obtenir les sous qu’elle possède. Son geste provoque une vague de braquages, révélant la tension que génère la crise économique et ce système qualifié de bancocratie par les associations en lutte. L’occasion de revenir sur l’histoire du Liban et sa situation actuelle alors que se profilent partout des luttes contre la vie chère.

Avec Jean-Pierre Séléni, journaliste à Orient XXI.

Pour écouter les précédentes saisons de L’Actu des Oublié.e.s, suivez le lien !

Laissez un commentaire